À propos

Vincent Hennebicq a étudié au conservatoire de Liège (2002-2006) où il fait une série de rencontres déterminantes : il crée notamment avec Fabrice Murgia l’ASBL Artara avec laquelle il continue de collaborer en tant qu’acteur ( « Dieu est un DJ » de Falk Richter) ou dramaturge ( « Notre Peur de n’être », « Children of Nowhere »). Il rencontre également des metteurs en scène avec lesquels il travaillera par la suite : Mathias Simons, Jeanne Dandoy, Jacques Delcuvellerie…  Il joue aussi pour Coline Struyf, Fréderic Dussenne, David Strosberg, Vladimir Steyaert ou encore Michaël Delaunoy. 

Il apprend ensuite le néerlandais pour jouer «Baal» de Bertold Brecht dans une mise en scène de Raven Ruëll et Jos Verbist, rôle pour lequel il obtient le prix du meilleur espoir masculin en 2012 aux Prix de la Critique, puis dans « Tribunaal » avec les mêmes metteurs en scène. Il joue également pour Antonio Araujo dans «Dire ce qu’on ne pense pas dans des langues qu’on ne parle pas» de Bernardo Carvalho et pour Guy Cassiers. 

Parallèlement à son travail d’acteur, il commence à mettre en scène en 2012 au Théâtre National avec la pièce « Parasites » de Marius Von Mayenburg avant de créer des spectacles où il signe le texte et la mise en scène : « Heroes (Just For One Day) » en 2013, « Etats d’Urgence » et « Wilderness » en 2016

Ainsi que « Going Home » en 2015, « L’attentat » en 2018 et «Propaganda» en 2019 qui sont actuellement en tournée. 

Sa prochaine création, « La Bombe Humaine » est prévue pour 2020.

Depuis 2012, il est enseignant à l’ESACT (Liège).

Retour en haut